Samedi 08-08-2020
 Actualités
puce Le Souffle de la Neira de printemps est arrivé...
Vous le trouverez dans l'onglet Souffle de la Neira... avec un hommage à Gilbert DUFLOS dont nous sommes nous aussi orphelins...Bonne lecture !

. . . . .

Voir toutes les infos...
 
 
 
FETES ET EVENEMENTS...
100 Articles          
  Lou Pastre 2012 Photo 1

Cette nouvelle édition avec un programme tout à fait inédit a connu le succès. Elle mêlait visites d'exploitations agricoles et évocation de transhumance.
Le matin, dès 8 h, pour les courageux, la journée commençait par une petite collation bien appréciée et la visite de la ferme de MM. Boussit
Cette exploitation en bio nourrit son cheptel de la façon la plus naturelle possible : pâturage pendant la belle saison, foin séché en grange pour l'hiver, céréales en complément de rations.

Vous lirez la suite, sous la plume de Jean-Claude Brunelin, dans le pdf. ci-dessous.

 

 
  La Neira 2011 Photo 10

Allez, pour le plaisir, comme un "bis" à la fin d'un bon spectacle, cette seconde image de la "redescente" du Mont-Bar.

Pour la montée en estive on disait en Occitan "amountagnage" (en phonétique), et pour le retour... "desamountagnage".

Maintenir au moins le souvenir des transhumances ! Jean-Claude Brunelin et Stéphane conduisent le troupeau suivi de plus de 300 marcheurs (330).

... et de nouveau granmerchi à Coralie !

 
  La Neira 2011 Photo 9

9ème image de la rando-photos 2011.

Coralie nous montre la "redescente" du Mont-Bar, juste au moment où Jean Claude et Stéphane passent devant les traces des couches de scories que le chemin en se creusant, a mises au jour.

Sur place on distingue bien les couches. Leur pente est de 30 degrés. On a ici de la pouzolane noire, friable.

Sous les hêtres et les résineux, dans ce chemin encaissé, l'ambiance un jour sombre pousse à un certain silence...

Merci Coralie !

 
  La Neira 2011 Photo 8

Ambiance frisquette sous les hêtres du cratère du Mont-Bar.

Les fayards (hêtres, en patois d'Oc), hauts et puissants, maintiennent une atmosphère humide.

Combinée au sol volcanique, elle est propice au développement d'une faune (pic noir, martre, écureuils, etc...) et d'une flore spécifiques.

L'aspérule odorante y est à l'aise et prospère, utilisée jadis pour parfumer les armoires. Sèche, elle a une agréable odeur de foin frais.

 
  La Neira 2011 Photo 6

Notre berger mascotte Stéphane vient d'arrêter le troupeau devant cette trouée entre les arbustes.

Le regard découvre la Tourbière du Mont-Bar, si mystérieuse et si précieuse.

Lors d'une récente série de sondages, son épaisseur maxi a été mesurée à 3m80 avec un "plateau" étendu, à 3m60. Il nous a été précisé que, s'il y a une autre tourbière assez comparable dans les Andes et une autre en Indonésie, chacune des trois est unique au Monde

 

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20   

separation
 
Visiteurs : 464935 © La Neira Mis à jour le : 31 - 01 - 2019 ARAMIS-Multimédia