Jeudi 01-10-2020
 Actualités
puce Le Souffle de la Neira de printemps est arrivé...
Vous le trouverez dans l'onglet Souffle de la Neira... avec un hommage à Gilbert DUFLOS dont nous sommes nous aussi orphelins...Bonne lecture !

. . . . .

Voir toutes les infos...
 
 
 
LE MONDE DES BERGERS...
66 Articles          
  Esclops. 2 sur 4.

Après l'étymologie et les origines, voici la fabrication des esclops. L'un des derniers sabotiers de Guéméné-sur-Scorff, Raymond Le Guennec, nous servira de guide grâce aux photos que publie le site de ce bourg du Morbihan.  Nous aurions aimé faire cette visite aux côtés d'un sabotier Vellave ou Auvergnat, Guy Sahuc, par exemple, au Brignon de Solignac, mais le sabotier auvergnat se fait rare ! Courage, il en reviendra !

Voici la naissance de l'esclop et les essences de bois, du bouleau au fayard,  les noms des outils, du paroir à la rainette, du talonnier à la ruine, de la chêvre au fleurissage. Sans oublier un regard sur la machine à copier, ce noir pantographe géant.

Apprenez-en davantage en ouvrant et archivant le document pdf. ci-dessous (celui-ci et les autres...!)

Photo ci-contre. Réjouissons-nous de ce jeune sabotier qui relève le défi !

: esclops_et_sabots_2_4.pdf
  Esclops. 3 sur 4.

Diversité des dialectes et des patois. Diversité des arts populaires. Diversité des esclops, des formes, que l'on doit plus au savoir-faire et à la créativité des sabotiers qu'à des coutumes locales qui cependant existent aussi. Auvergne, Bretagne et Normandie, Gilles de Binche et de La Louvière, Hollande et Val d'Aoste, Alpes, Vosges et Dauphiné, les régions de notre Europe défilent avec des exemples de leurs sabots...

Souvenirs et surprises...

Porcheresse nous présente son Musée du Sabot, en Belgique. Nous vous donnons quelques-unes des façons de faire et quelques-uns des outils avec leurs noms dans les parlers locaux.

En photo-ci-contre, de beaux sabots auvergnats, pour les dimanches et fêtes.

Pour en savoir plus, ouvrez et archivez le pdf. ci-dessous (comme pour presque tous nos articles).

: esclops_et_sabots_3_4.pdf
  Esclops. 4 sur 4.

Last but not least, nous vous avons gardé de beaux sabots pour notre dernier volet sur ce vaste sujet. Il y a les sabots de tous les jours, mais aussi les sabots des jours de fête, les sabots de mariage, et aussi les sabots de légende.

Il y a les sabots couverts, les sabots à bride, et... les sabots à plots ou à corne !

Nous vous emmenons en promenade en Asturie et Cantabrie découvrir des sabots pour les jours de pluie. Et figurez-vous qu'ils existaient aussi en Normandie et Bretagne !

Voyage en vallée de Bethmale au pays des sabots accroche cœurs. Sans oublier les Terre-Neuvas !

Ouvrez et chargez le pdf. ci-dessous pour en savoir plus...

Photo ci-contre : le berger, ses chiens, sa tueille... et ses esclops !
 

: esclops_et_sabots_4_4.pdf
  Jean Faynel des pailhas plen les yeux.

Tout en gouaille et en grands gestes, Le Jean est présent dans les fêtes des métiers anciens.

Entouré des curieux attirés par son patois du Velay, Jean explique son travail traditionnel.

Il soigne lui-même sa tramise, semée serré pour que la paille monte longue et fine.

Il cultive ses osiers qu'il sépare en brins souples et longs pour coudre ses pailhas.

En paille de seigle, il réalise des corbeilles et coupes de toutes tailles, des benets pour que monte la pâte à pain, des ruches à miel et pour la naissance de nouveaux essaims... et des berceaux ! Sans oublier le rempaillage à l'ancienne des chaises et fauteuils !

Tout un monde que vous découvrirez en ouvrant le document pdf. ci-dessous !

: jean_faynel.pdf
  Alain vannier du lac !

Lors de chaque fête nous étions habitués à rencontrer nos vanniers vellaves traditionnels.

Et voilà qu'Alain revient au Pays, vannier pourtant bien de chez nous.

Alain, né non loin de Blanzac, frère de Rolland lui aussi bien connu, et son épouse Marie-Paule, de Monlet, étaient déjà connus des habitants d’Allègre pour y avoir tenu l’Economat. Puis ils ont tenu un autre commerce à Viverols avant de revenir au Pays.

Alain a renoué avec l’art que son grand-père lui avait enseigné, la vannerie.

Alain travaille principalement l’osier, mais aussi le noisetier et la viorne qu’il trouve sur les terres de son enfance, Soleilhac, pendant que son épouse réalise des patchworks d'une rare finesse !

Faites davantage connaissance avec Alain en lisant le pdf. ci-dessous...

: alain_pouzols.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14   

separation
 
Visiteurs : 478764 © La Neira Mis à jour le : 31 - 01 - 2019 ARAMIS-Multimédia