Samedi 08-08-2020
 Actualités
puce Le Souffle de la Neira de printemps est arrivé...
Vous le trouverez dans l'onglet Souffle de la Neira... avec un hommage à Gilbert DUFLOS dont nous sommes nous aussi orphelins...Bonne lecture !

. . . . .

Voir toutes les infos...
 
 
 
LE MONDE DES BERGERS...
66 Articles          
  A diou cha...

On ne devrait pas être triste quand un Ami qui s'en va nous a tant apporté et tant laissé de lui en nous... Et puis on est triste quand même.

Il y a tout ce qu'on aurait aimé écouter, entendre, apprendre, de plus :  dis-moi, René, comment ferais-tu...

Ce René-là n'était pas que berger. Il témoigne de la vie de Fermier telle qu'il l'a vécue, à Combolivier, en bas au Sud d'Allègre.

Elevant ses Montbéliardes et ses brebis blanches, bises ou noires, le long de la "combe-olivier" ou la  "combe-oyer", ainsi qu'on le voit écrit sur les vieux cadastres, qui descend jusqu'à la Borne.

Vous lirez un peu de lui dans le document pdf. ci-dessous. Et même s'il manque l'essentiel, sa voix, nous aurons partagé un peu de lui. C'est déjà bien. Il sera entré dans votre vie aussi, vif et léger. Il sera un peu plus là, présent, surtout si vous vous racontez ses histoires et si, en riant, vous entrevoyez ses regards bleus !

: rene_charrat.pdf
  Tiens...

La confiance qu'on reçoit est un cadeau inestimable. Un engagement.

Surtout quand elle est offerte d'un geste.

Peu de gens sont capables d'en dire autant en si peu de mots. "Tiens, tu l'écriras".

Un berger sait cela. Il l'a appris au cours de toute une vie à l'écoute de son troupeau.

C'est tout ce qu'il faut de sagesse, d'observation, de qualité d'écoute, pour repérer la brebis ou l'agneau mal en point au milieu des autres. Pour deviner quel est son mal. Pour y pallier. Pour soigner et guérir.

Ce qu'on apprend auprès de tels hommes !

Ouvrez le pdf. ci-dessous, comme ce René, berger du Monteil de Vernassal, ouvrit son tiroir ce jour-là...

: tiens,_tu_l_ecriras.pdf
  Un berger ordinaire...

La semaine de fin décembre fut plutôt calme, mais le samedi, Le Berger du Monteil de Vernassal respirait de moins en moins facilement.

La vie n’avait récompensé ni son courage d’homme seul ni sa bonté d’homme simple.

Elle lui avait fait l’esprit éveillé et avide d’apprendre, mais pas donné à ses parents les moyens de le laisser à l’école. Elle avait aiguisé son intuition et forgé un caractère méfiant pour le protéger mais l'avait condamné à une sorte de solitude. Au milieu de ses brebis noires qu'il menait si bien.

Elle l'avait fait rude mais juste et bon, mais elle n’avait donné à certains que la mémoire de sa rudesse.
Les injustices de la vie lui avaient creusé des rides profondes…

Si cela ne vous fait pas trop peur, l'hommage qu'est le pdf. ci-dessous vous dit ses derniers jours...

: rene_michon.pdf
  La Tueille du berger.

L'usage des Tueilles (aussi teuilles) est incontestable, depuis au moins le Moyen âge, jusque vers les années 50 à 60 selon les régions, avant l'usage des parcs électrifiés.

Le berger, au service du moutonnier... et du troupeau, y dormait pendant que le troupeau était en estive ou seulement à l'herbe et un peu loin de la bergerie. Depuis qu'on électrifie les clôtures, le troupeau n'est plus gardé. La tueille est devenue inutile. tant mieux pour le confort du berger.

Photo ci-contre : une des deux tueilles réalisées par l'association La Neira. Contrairement à ce qu'on est tenté de penser, elle est exactement aux dimensions des tueilles authentiques que vous verrez aux musées d'Usson et des Chaumières de Moudeyres. Vous la verrez à la fête de La Neira le 1er dimanche d'août ou lors des visites de la bergerie des Astiers ( à Allègre)

Voyez le document pdf. ci-dessous. Merci de patienter un peu le temps de son ouverture car il est "un peu lourd".

: latueilleduberger_1.pdf
  Le mantel et la manta.

Dans l'imaginaire collectif, le berger est revêtu de son manteau ou de sa cape.

En patois vellave, "lou mantel" et "la manta".

De fait quel berger n'a pas son manteau de laine ou de toile, doublé, ou sa cape de grosse toile doublée de laine à carreaux ?

Pour en savoir plus, ouvrez le pdf. ci-dessous. Merci de patienter le temps de son ouverture...

Image ci-contre, la cape de toile doublée de la laine traditionnelle à carreaux que Michel nous a prêtée. Qu'il en soit remercié !

: manteau_et_cape_de_berger.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14   

separation
 
Visiteurs : 464896 © La Neira Mis à jour le : 31 - 01 - 2019 ARAMIS-Multimédia